Articles Commentaires





Mardi 29 juillet 2014 

La Gazette de la Fête du Jeu » Découverte, Jeux » Une famille formidable

Une famille formidable

« L’ancêtre, tout le monde s’en souvient encore au village. Pensez-donc! Tout jeune il est parti découvrir le monde, et il en a ramené des souvenirs et des histoires. Elles ont même bercé les rêves des plus jeunes qui ne l’ont jamais connu. C’est simple, l’ancêtre, c’est un de nos héros. Et puis il y a eu mon aïeul. Lui aussi on est pas prêt de l’oublier au village. C’est grâce à lui qu’on a la route, et les étables communautaires. On peut dire qu’il a su imposer ses idées lorsqu’il était au Conseil des Anciens. Et mon oncle alors! C’est lui qui nous a fait construire une église toute neuve et qui a ouvert le cloître. Il faut dire qu’il avait le bras long. Il a commencé moine, enfin moinillon devrais-je plutôt dire, pour finir évêque. Bien vrai qu’à son époque on en manquait de rien. »

Voilà en résumé ce qui vous attend lorsque vous entrez dans une partie de « Village » devenu « Descendance » dans la langue de Molière. Vous gérez une famille dont les différents membres vont accomplir certaines choses dans leur vie dont il s’agira de laisser une trace après leur mort. Concrètement, chaque action accomplie par un personnage prend un certain temps, plus ou moins long. Et lorsque le compteur de termps a fait le tour du cadran, un personnage de la génération la plus ancienne meurt. Si une place est encore libre dans le grand livre des souvenirs du village, dasns le domaine dans lequel le personnage a oeuvré, il y prend place. Et sinon c’est le cimetière, comme le commun des mortels et personne ne s’en souvient.

Le jeu ne manque pas d’un certain cynisme. Car souvent il est intéressant de faire accomplir des actions qui prennent beaucoup de temps et font avancer rapidement le compteur par un personnage de jeune génération pour faire passer de vie à trépas un personnage d’une génération précédente, uniquement pour occuper une place sur le livre des souvenirs. Comme chacun veut y être, c’est souvent la course. Car à la fin de la partie, les personnages sur le livre des souvenirs rapportent des points, ainsi que les personnages bien placés et encore vivants, contrairement aux personnages au cimetière. Le jeu dégage le parfum de ces grandes épopées qui racontent la grandeur de certaines familles.

FacebookTwitterGoogle+Partager

Rédigé par --- Visiter son site

Sujet: Découverte, Jeux

Laisser un commentaire

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>